Graphisme quand on n'y connait RIEN: 3 principes de base

christopher-burns-435998-unsplash.jpg
 
 

Vous n’avez jamais, mais alors jamais eu quoi que ce soit à faire avec une quelconque activité artistique et voilà que vous devez faire de “jolies choses” pour promouvoir votre nouvelle activité de micro-entrepeneur. Pour quelqu’un qui n’y connaît rien, c’est un véritable challenge.

Si vous êtes complètement perdu à l’idée de faire ne serait-ce qu’un PDF agréable à regarder, cet article est pour vous. Je vais essayer de vous expliquer de manière simple de grands principes sur lesquels se basent le graphisme. Ne vous inquiétez pas, rien de technique, nous ne sommes pas là pour ça !

Vous vous sentez prêts pour cette grande découverte ? ;)

×  × ×

Tous les éléments graphiques ont un sens

Ok, je sens que je vous ai déjà perdu rien qu’à cette première phrase. Pourtant, ce n’est vraiment pas un concept compliqué une fois expliqué. Lorsque vous commencez à découvrir le Design, vous comprenez une chose: chaque élément choisi pour communiquer (par exemple, une photo, la manière de s’exprimer, un dessin, des couleurs…) véhicule une signification.

Un exemple qui est sûrement le plus facilement compréhensible de tous est le suivant :

 
moderne_classique.png

ou

moderne_classique2.png
 

La première option est celle qui est la plus facilement compréhensible pour le public.

Si vous souhaitez montrer une image classique et sérieuse, vous aurez tendance à utiliser une typographie serif car cela est communément accepté. Vous savez que c’est comme cela que votre choix sera perçu, le message sera clair pour la personne qui lira.

Il faut donc avoir en tête que vos choix graphiques doivent être pris en pensant à la signification que les gens en auront. Il faut se projeter sur ce qu’ils comprendront car si vous n’y pensez pas, il y a de fortes chances que vous ne donniez pas l’image que vous souhaitiez. D’où l’importance de l’identité visuelle (il y a un article pour vous aider à mieux comprendre). C’est réussir à avoir une cohérence entre ce que vous souhaitez donner comme image et vos supports graphiques.

×  × ×

Poser des règles

Quelque soit le projet, il est primordial (je dirais même vital, mais je soupçonne une légère dramatisation) d’avoir une cohérence sur chacun des supports, même pour une utilisation en interne, que ce soit des présentations PDF, des courriers, des dossiers imprimés…

Pourquoi ? Pour une raison qui n’est pas à négliger: une répétition de mimiques graphiques aidera vos clients à vous reconnaître et surtout à se souvenir de vous ! Une autre raison qui selon moi reste très importante : cela fait gagner du temps à tout le monde. Que ce soit pour vos clients qui vous reconnaissent rapidement, ou vos collaborateurs qui savent où trouver une information car tout a la même organisation, mais c’est aussi un gain de temps pour vous ! En ré-utilisant des éléments de manières récurrentes, vous n’aurez pas à vous demander à chaque fois quelle couleur vous mettez, quelle taille, etc. Tout sera déjà déterminé.

Comment vous y prendre ?

Déterminez les choses suivantes pour avoir le B.A.BA :

  • Couleurs générales : déterminer 3 couleurs maximum à utiliser

  • Grand titre : quelle police, quelle couleur, quelle graisse (italique, bold, thin…), quelle taille

  • Petit titre : [idem]

  • Sous-titre : [idem]

  • Texte courant : [idem]

Une fois que vous êtes à l’aise avec ces premières règles, vous pourrez commencer à en rajouter au fur et à mesure en en créant pour chacun de vos supports par exemple “Quelle structure pour nos présentations PDF”.

Si vous ne savez pas où chercher des typographies, vous pouvez soit en sélectionner parmi celles qui sont déjà installées sur votre ordinateur, soit regarder sur le site des Google Fonts qui sont gratuites et pratiques car vous les retrouverez sur la majorité des plateformes de création de site.

×  × ×

Prioriser des informations

Lorsque vous créez un support quel qu’il soit vous devez vous demander quelles informations doivent être mises en avant. Ces informations doivent être compréhensibles de manières simples et directes. Parfois ils vous arrivera de vouloir rajouter une information par-ci, une information par-là, pensant clarifier votre propos mais la réalité est souvent que l’information commence à se perdre car diluée au milieu de pleins d’autres.

Demandez-vous si vous allez à l’essentiel, si on comprend le message que vous souhaitez passer.

Si vous faites une affiche pour votre association de théatre, demandez-vous si on comprend le nom de la pièce, les dates, le lieu, le moyen de réservation, le nom de la troupe. Pas besoin de dire “L’association de théatre de la commune de Truc vous présente son nouveau grand spectacle préparé avec soin pendant toute l’année grâce à l’implication de toute l’équipe [...]”, ça n’a pas sa place dans une affiche.

Pensez : Quelle information est indispensable sur ce support ? Point.

Dans le doute, partez à la chasse à l’inspiration ! Allez voir ce qui a été fait et essayez d’analyser pourquoi certaines affiches marchent plus que d’autres. Qu’est-ce qui rend son contenu limpide ? Comment le nombre d’information a-t-il été géré ? C’est en analysant cela que vous réussirez à l’appliquer vous même.

×  × ×

Vous n’êtes pas designer, alors ne vous mettez pas la rate au court bouillon pour vous improviser de la sorte. Si vous avez réellement besoin d’un tel savoir-faire, faites appel à un professionnel (et ça a un prix, ne sous-payez pas une création sur mesure !). Si vous n’en avez pas besoin ou pas les moyens, il existe des sites pour vous aider, que ce soit pour créer un site selon un modèle existant, ou pour créer des visuels à la bonne taille pour les réseaux sociaux, etc. Vous n’aurez pas à vous acharner à comprendre la suite Adobe alors que votre but n’est pas de vous former à ça ! Il existe énormément de ressources existantes pour aider lorsqu’on ne maîtrise pas la technique.

Gardez votre but en tête: avoir l’air sérieux car vous lancez votre cabinet à la sortie de vos études ? Vous avez envie de montrer au monde que votre association existe ? Faites en fonction.

Un chose est sûre: dans le doute, faites simple !

C’est seulement quand vous aurez des bonnes bases que vous vous sentirez prêts à casser les codes :)

 
Pinterest_article_SibylleSchwerer_01.png
 

Si vous avez envie d’aller de comprendre les autres principes qui régissent le graphisme, je compte bientôt sortir un “Guide pour créer les bases d’une identité visuelle. Par où commencer ?”. Inscrivez-vous à la newsletter pour être le premier à mettre la main dessus !